Losc - stade Pierre Mauroy

Le Losc toujours invaincu en ligue 1 cette saison

Après huit matchs de championnat cette année, Lille n’a toujours pas connu la défaite dans ce championnat de France de Ligue 1 2020/2021. La saison dernière, à ce même stade de la compétition, le Lille Olympique Sporting Club comptait déjà deux défaites. La saison s’annonce palpitante pour les nordistes et ses nombreux supporters qui espèrent retrouver l’émotion du titre de champion de France conquis par le Losc il y a dix ans.

Un début de compétition presque sans faute

Comme l’écrivent les statisticiens du football, "série en cours" est l’expression parfaite pour décrire la forme actuelle du Losc qui affiche un superbe enchainement de cinq victoires et trois matchs nuls depuis le début de la compétition. Pourtant la saison avait démarré avec plusieurs semaines de retard sur le calendrier habituel pour cause de pandémie de Covid-19. Et le 22 août dernier c’est une équipe du Losc surmotivée qui foulait la pelouse du Stade Pierre Mauroy pour la première journée de championnat face à Rennes. Deux mois plus tard, l’équipe de foot de Lille est toujours invaincue.

  • 1re journée : Lille 1-1 Rennes
  • 2e journée : Reims 0-1 Lille
  • 3e journée : Lille 1-0 Metz
  • 4e journée : Marseille 1-1 Lille
  • 5e journée : Lille 2-0 Nantes
  • 6e journée : Strasbourg 0-3 Lille
  • 7e journée : Lille 4-0 Lens
  • 8e journée : Nice 1-1 Lille

Quelques matchs références jalonnent déjà ce parcours avec un match nul référence au Stade Vélodrome de l’Olympique de Marseille et une magnifique victoire 4 à 0 dans le derby du nord face au meilleur ennemi des Lillois : le Racing Club de Lens, qui retrouve la ligue 1 cette année après plusieurs années d’absence au plus haut niveau.

Et pour compléter ce tableau de chasse, le Losc réalise un solide parcours européen en Ligue Europa où – après deux matchs – le Losc n’a pas non plus connu la défaite : un match nul face au Celtic de Glasgow et une victoire contre le Sparta Prague.

Un mercato bouclé avec une balance positive

Sans briller sur le marché estival des transferts, le Losc a montré une nouvelle fois sa capacité à bien gérer son équilibre budgétaire. Avec 12 départs et 11 arrivées, la balance économique du mercato est largement positive avec près de 100 millions d’euros de ventes pour à peine quarante millions d’achats.

Si l’effectif est resté globalement stable dans son ossature de titulaires, Lille a pris un risque en laissant partir son meilleur buteur après une seule saison dans la capitale des Flandres. Mais le gros chèque des Italiens de Naples était difficile à refuser pour le club lillois soucieux de sa bonne santé.

Les principales arrivées

  • Jonathan David (Canada), milieu offensif, en provenance de La Gantoise (Belgique) pour 27 Mns€
  • Sven Botman (Pays-Bas), défenseur central, en provenance de l’Ajax d’Amsterdam (Pays-Bas) pour 8 Mns€
  • Orestis Karnezis (Grèce), gardien de but, en provenance du SSC Naples (Italie) pour 5 Mns€
  • Burak Yilmaz (Turquie), avant-centre, en provenance de Besiktas (Turquie) sans frais

Les principaux départs

  • Victor Osimhen (Nigeria), avant-centre, parti pour SS Naples (Italie) pour 70 Mns€
  • Gabriel (Brésil), défenseur central, parti pour Arsenal (Angleterre) pour 26 Mns€
  • Júnior Alonso (Paraguay), défenseur central, parti pour Atlético Mineiro (Brésil) pour 3 Mns€
  • Loïc Rémy (France), avant-centre, parti pour Rizespor (Turquie) sans indemnité

Une attaque très efficace

L’attaque du Losc est particulièrement prolifique cette année avec 14 buts en huit rencontres et surtout une statistique implacable : l’équipe de Lille a toujours marqué au moins un but à chaque match.

Classement des buteurs du Losc au bout de huit matchs :

  • Burak Yılmaz 4 buts
  • Jonathan Bamba 3 buts
  • Luiz Araújo 2 buts

A noter que Jonathan Bamba a aussi montré toutes ses qualités dans le dernier geste avec déjà 4 passes décisives en 8 matchs.

Côté défense, le Losc est aussi très solide avec seulement trois buts encaissés. L’équipe de Lille a pour le moment la meilleure défense du championnat, à égalité avec le club parisien.

Les sommets de la fin d’année 2020

Mais le parcours du Losc va être long. Il reste encore trente rencontres pour espérer faire mieux que la saison précédente et accrocher une qualification pour l’épreuve reine européenne : la Champions League. Sur son chemin, le Losc croisera tous les cadors habituels de la ligue 1 avec - dans les prochaines semaines - deux matchs de championnat à forts enjeux, dont un contre le tenant du titre le Paris Saint-Germain juste avant noël. Ajoutés à cela, deux matchs de prestige contre le légendaire AC Milan auront lieu dans le cadre de la Ligue Europa où le Losc espère aussi briller.

Prochains rendez-vous majeurs du Losc :

  • Lille Lyon 1/11/20
  • AC milan 5/11/20 et 26/11
  • Lille PSG 20/12/20

Le rythme d’un futur champion

La saison de son dernier sacre lors de l’exercice 2010/2011, le Losc avait réussi une année remarquable et réalisé un doublé coupe-championnat que peu d’équipes françaises ont réussi. Et pourtant son début de saison à cette époque était moins brillant que celui de la saison en cours.

En effet, les huit premiers matchs du Losc, mené alors par un Eden Hazard étincelant, s’étaient soldés par cinq matchs nuls et trois victoires… soit 14 points contre 18 points actuellement, à égalité parfaite avec les joueurs du PSG.

Le Losc en bref

Nom complet : Lille Olympique Sporting Club

Fondation en 1943

Stade Pierre Mauroy (50.000 places)

 Palmarès :

Champion de France de 1ère Division : 1946, 1954 et 2011

Coupes de France : 1946, 1947, 1948, 1953, 1955 et 2011

1  Coupe Intertoto en 2004 (ancienne compétition estivale entre clubs européens)

Équipe :

Gardiens : Oréstis Karnézis, Mike Maignan, Lucas Chevalier

Défenseurs : Zeki Çelik, Tiago Djaló, Sven Botman, José Fonte (Capitaine), Adama Soumaoro, Jérémy Pied, Reinildo Mandava, Domagoj Bradarić

Milieux de terrain : Xeka, Jonathan Ikoné, Yusuf Yazıcı, Eugenio Pizzuto, Renato Sanches, Benjamin André, Boubakary Soumaré, Cheikh Niasse

Attaquants : Jonathan Bamba, Jonathan David, Luiz Araújo, Burak Yılmaz, Isaac Lihadji, Timothy Weah, Iddy Ouattara

Entraineur : Christophe Galtier

Commenter