Le trophée des Champions, vitrine de la Ligue 1

Le Trophée des champions, une vitrine pour la Ligue 1

Ces dernières années, l’expansion internationale du football français ne cesse de croître. Certes, la Ligue 1 se développe avec notamment l'arrivée de joueurs comme Neymar, mais elle reste un peu en retrait par rapport à d’autres compétitions comme la Liga, la Premier League ou encore la Serie A. C’est pourquoi les dirigeants du foot français ont pris la décision de délocaliser le premier match officiel de chaque saison, à savoir le Trophée des champions. Ce dernier est certainement la nouvelle vitrine de la Ligue 1.

Le Trophée des champions en quelques mots

Officiel depuis seulement 1995, le Trophée des champions est une sorte de prologue dont l’objectif consiste à promouvoir la Ligue 1 dans les quatre coins du monde. À noter que la compétition a débuté officiellement en 1955 sous l’appellation "Challenge des champions" avant d’être rebaptisée en 1995 sous son nom actuel.

Depuis 2009, la Ligue de football professionnel (LFP) délocalise ce match vers de lointaines contrées. Le Trophée des champions a fait des heureux hors du territoire français. Canada (2009 et 2015), Tunisie (2010), Maroc (2011 et 2017), États-Unis (2012), Gabon (2013), Chine (2014, 2018 et 2019), Autriche (2016) ont tour à tour assumé l’organisation de cet événement.

En 2020, la rencontre, originellement programmée le 1er août 2020, est reportée en raison des bouleversements du calendrier sportif résultant de la pandémie du Covid-19, pour une tenue présumée en janvier 2021. La LFP évoque trois pistes pour l’accueil du match : Abidjan, Bordeaux et Minneapolis.

Le palmarès du Trophée des champions

Chaque début de saison, la LFP programme le Trophée des champions, une compétition qui oppose le champion de France en titre de Ligue 1 au vainqueur de la Coupe de France. Elle correspond à la Supercoupe que l’on trouve dans la plupart des pays européens ou le Community Shield en Angleterre.

Et si jamais un club fait le doublé Coupe-Championnat, la compétition dispose d’un règlement précis : "Si le club champion de la Ligue 1 est également vainqueur de la Coupe de France, la place attribuée au champion de la Ligue 1 est alors attribuée au club ayant terminé la saison précédente à la deuxième place de la Ligue 1". Ledit règlement a été appliqué en 2011, 2015, 2016 et 2018.

Le palmarès du Trophée des Champions est le suivant depuis 1995 :

  • Paris-Saint-Germain : 9 victoires (1995, 1998, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019)
  • Olympique Lyonnais : 7 victoires (2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2012)
  • AS Monaco : 2 victoires (1997, 2000)
  • FC Nantes : 2 victoires (1999, 2001)
  • Olympique de Marseille : 2 victoires (2010, 2011)
  • Girondins de Bordeaux : 2 victoires (2008, 2009)

Si l'on compte l'ensemble des matchs entre le champion de France et le vainqueur de la Coupe de France (donc depuis 1955), le palmarès est le suivant. Avec neuf victoires, le PSG est le club le plus titré dans l’histoire de ladite compétition, suivi par l’OM (8 titres), l'AS Saint-Étienne (5 titres), l'AS Monaco et le Stade de Reims (4 titres), le FC Nantes, l'Olympique de Marseille et le FC Girondins de Bordeaux (3 titres), l'OGC Nice, le Stade rennais, Le Havre AC, le SC Bastia et le CS Sedan Ardenne (1 seul titre).

Une vitrine pour la Ligue 1 dans le monde entier

Avant toute chose, le Trophée des champions est une rencontre qui annonce l’ouverture de la saison de Ligue 1. C’est le premier match officiel de la saison après deux mois de disette.

Si ce match de retour de vacances est considéré par beaucoup comme un match amical (notamment depuis qu'il est remporté chaque année par le PSG), il contribue énormément à faire connaitre le football français dans les quatre coins du monde. C’est d’ailleurs pour cette raison que les dirigeants de la LFP ont pris la décision d’organiser la rencontre hors le territoire français.

Un match diffusé dans 60 pays

Pour donner plus de visibilité à la Ligue 1, la LFP établit annuellement des partenariats avec les sociétés chargées de l’organisation et de la promotion, pour que la rencontre bénéficie d’une exposition mondiale. Selon les dires des experts, le trophée des champions est diffusé annuellement dans plus de 60 pays.

En 2014 par exemple, la rencontre entre le Paris-Saint-Germain, le champion en titre de Ligue 1, et Guingamp, le vainqueur sortant de la Coupe de France, s’est déroulée au stade des ouvriers de Pékin. Le match a bénéficié d’une exposition remarquable puisqu’il a attiré plus de 50 millions de téléspectateurs chinois, sans oublier que beIN Sports a diffusé la rencontre à travers plus de 60 pays. Le Trophée des champions est sans aucun doute une vitrine du football français.

Selon les dires de la LFP, la couverture médique atteint plus de 200 territoires. En 2009 par exemple, la rencontre a été organisée au Stade olympique Saputo Richard Legendre de Montréal et a bénéficié d’une large couverture médiatique : "Direct 8 en France, Radio-Canada au Canada et TV5 monde dans 200 pays, constituent la tête de pont du dispositif de retransmission (en TV et sur le Web)", sans oublier les diffuseurs étrangers.

En 2010, 57 000 spectateurs se sont déplacés à Radès, en Tunisie, pour voir s’affronter deux clubs français. En 2018, le stade de Pékin a accueilli plus de 41 000 spectateurs, sans oublier la diffusion du match sur des dizaines de chaînes sportives.

Par ailleurs, il faut savoir que la participation des vedettes du PSG au Trophée des champions, comme Neymar Jr et Mbappé, offre davantage de visibilité à la rencontre, et ce dans les quatre coins du globe.

La vente des droits TV à l’international

Certes, la principale idée derrière l’organisation du Trophée des champions à l’international est de faire connaitre le football français à l'international, mais il ne faut pas oublier que la LFP espère aussi gonfler sa caisse en vendant les droits TV à l’étranger.

Il semble que la stratégie permet à la LFP d’atteindre l’objectif escompté. Chaque année, les chaînes télévisées sont en course pour obtenir les droits de retransmission.

Selon les estimations faites par Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la Ligue Professionnelle du Foot français, les deux clubs participants à la rencontre gagnent "entre 500 000 et 700 000 euros nets". Les dirigeants du foot français indiquent que la dotation globale est en effet indexée sur les bénéfices (droit de diffusion, billetterie, etc.) générés en marge de ce match, partagés intégralement entre les équipes. Dans le règlement de la LFP, "La Ligue de football professionnel attribuera les allocations financières suivantes : une prime de participation équivalente pour chaque équipe. Plus une prime de victoire pour le vainqueur".

Dès 2020, c’est Mediapro et sa chaîne Téléfoot qui possèdent les droits TV Ligue 1 en quasi exclusivité, ainsi que le Trophée des Champions.

Commenter