nouvelles règles de jeu dans le foot

Ces règles de jeu qui pourraient révolutionner le foot

De nouvelles règles de jeu voient le jour régulièrement et permettent de faire évoluer le football. Pour certains, les nouveautés en matière de règlement ne sont pas assez nombreuses. Aussi, il n'est pas rare d'entendre des commentateurs, des consultants ou encore des coachs proposer de nouvelles règles. Dans cet article nous faisons le tour de ces propositions.

Les changement de règles de jeu dans le foot ces 20 dernières années

Plusieurs règles de jeu en vigueur dans le football ont été aménagées progressivement au cours de ces 2 dernières décennies. Aussi, depuis l'intégration de temps additionnel en 1998, le monde du football a assisté à de très nombreuses nouveautés.

Par exemple, en 2002, le gardien est autorisé à se déplacer librement avec la balle, alors qu’auparavant, son déplacement était limité à quatre pas. En 2000, il avait été contraint de ne pas garder plus de 6 secondes le ballon dans les mains et de ne plus pouvoir le reprendre à la main après l'avoir relâché.

Autre changement de règle dans le foot, en 2014 à l’occasion de la Coupe du Monde, a été mise en place la règle qui autorise le système de contrôle de but, "la goal line technology".

En 2018, c'est autour de la VAR d'être autorisée par l'IFAB afin de permettre aux arbitres d'avoir une assistance vidéo afin de pouvoir contrôler certains faits de jeu bien précis.

Avec la pandémie de Covid-19, le foot s'est également adapté puisqu'il a été autorisé le changement de 5 joueurs (au lieu de 3 précédemment) en 3 remplacements.

Si ces nouvelles lois du football ont révolutionné le sport numéro sur la planète, pour autant des grands noms du ballon rond veulent aller plus loin. Aussi, d'autres modifications ou ajouts de règles sont évoqués régulièrement.

Les propositions de nouvelles règles de jeu dans le foot

De grands noms du football et de nombreux spécialistes ont suggéré quelques règles qui pourraient révolutionner la pratique du football et vous donner encore plus envie de voir les matchs. On compte parmi ces derniers, le mythique ex-entraineur des Gunners d’Arsenal, Arsène Wenger, l’ancien attaquant néerlandais Marco Van Basten, quelques consultants sportifs ou encore le président de la FIFA. Mais quelles sont-elles ?

La règle du hors-jeu et ses modifications

Arsène Wenger veut une vraie évolution dans la règle du hors-jeu. En sa qualité de directeur du développement du football mondial à la FIFA, le français souhaite cette modification afin que tout attaquant ne soit pas pénalisé dès lors qu’il se trouve sur la même ligne qu’un défenseur.

En effet, selon cette règle, "Un joueur est en position de hors-jeu si n’importe quelle partie de la tête, du corps ou des pieds se trouve plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire". Le même règlement précise en effet que les mains et bras ne sont pas pris en compte. C’est ce qu’on appelle la 11e loi du jeu.

Pour Arsène Wenger, il serait préférable ne plus siffler hors-jeu à partir du moment qu'une partie du corps soit sur la même ligne que le dernier défenseur. En opérant cette modification, cela permettra donc de ne plus siffler les hors-jeux pour une fraction de centimètre. C’est un gage de souplesse au jeu, selon le technicien.

L’ancien attaquant néerlandais Marco Van Basten partage également cet avis. Il met en avant, toute la polémique que génère le recours à la VAR (Video Assistance Review). À l’en croire, le football se porterait mieux sans elle, car cela "détourne une partie de l’attention au détriment du jeu".  Mieux encore, cette légende du football souhaiterait son abolition.

Fin des mi-temps, place aux tiers-temps

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a également suggéré quelques règles pour rendre le football plus dynamique, plus souple et plus juste. Celles-ci portent sur la possibilité d’un quatrième changement en cas de prolongation et le durcissement des sanctions à l’encontre des joueurs remettant en cause les décisions de l’arbitre.

Jusqu’ici, les 90 minutes de temps réglementaire sont divisées en deux mi-temps de 45 min. Ce temps paraît un peu long. Selon les initiateurs de cette proposition, les joueurs ressentent d’ailleurs de la fatigue. En conséquence le jeu commence à s’enliser petit à petit.

Pour éviter cette baisse de performance, il a été suggéré par la rédaction de RMC Sport, l’instauration de 3 tiers-temps de 30 minutes, avec deux pauses de 7 minutes 30. Cela permettrait aux joueurs et aux entraineurs de revoir leur tactique et de se remobiliser.

L’instauration de l’exclusion temporaire en cas de carton jaune

Une telle proposition renvoie sans doute aux règles de pénalité qui existe dans d’autres disciplines comme le Rugby ou le Basket-Ball.

En excluant temporairement un joueur en cas de carton jaune, cela permettra sans doute de réduire les fautes d’anti-jeu et d’éventuelles contestations auprès des arbitres.

L’instauration des temps morts

En instaurant les temps morts, il est possible pour les entraineurs de tirer profit d’un arrêt de jeu pour donner des conseils à son équipe.

Pour limiter les abus, on pourrait par exemple réduire ces temps morts à un maximum de 2 par match. Cela permettra sans doute de rendre le jeu plus dynamique.

La suppression des touches

En proposant la suppression des touches dans le football, l’objectif est de limiter les temps d’arrêt occasionné par les sorties de touches et de donner plus d’intensité au jeu. La rédaction RMC sport a alors suggéré de dresser à cet effet des cloisons en plastique sur les bords de terrain.

Du coup, la suppression des touches va peut-être nécessiter de réduire la durée du jeu et de sanctionner plus sévèrement les fautes dangereuses commises à certains endroits.

L’introduction du but de pénalité

On se souvient tous de la main de Luis Suarez à la 120e minute en quart de finale contre l’Uruguay. Elle a été sanctionnée d’un penalty qui a été raté par Asamoah Gyan. C’est d’ailleurs ce qui a privé le Ghana d’une place en demi-finale face à la coupe du monde de 2010.

Mais l’introduction du but de pénalité en pareille circonstance est de plus en plus suggérée par de grands noms exerçant dans le football. L’organisme garant des lois du jeu, l’International Football Association Board (IFAB), partage également cet avis, en cas de main volontaire d’un joueur de champ si ce dernier se trouve sur la ligne de but.

L’arrêt définitif du match après la sortie du ballon

Il arrive souvent que l’arbitre siffle la fin du match avant que la balle ne soit sortie, dès lors que le temps imparti pour le temps additionnel a été épuisé. Mais certaines célébrités du football suggèrent par contre que cette pratique soit abandonnée.

Dès lors, comme pour le Rugby, l’arbitre ne sifflera la fin du match qu’une fois que le ballon serait sorti, même après l’expiration du temps additionnel.

L’organisation de la coupe du monde tous les deux ans

La Coupe du Monde est la compétition la plus importante du football. Jusque-là, elle a lieu tous les 4 ans. Mais, à l’occasion de la 71è assemblée de la FIFA, il a été prévu que les dirigeants du football mondial réfléchissent sur la possibilité d’organiser une coupe du Monde masculine et féminine tous les deux ans.

Cette proposition avait d’ailleurs été faite par plusieurs fédérations de football. On cite au nombre de celles-ci, la fédération saoudienne de football. Il y a également deux ans et demi, la confédération d’Amérique du Sud (CONMEBOL) avait aussi suggéré une organisation biennale de la Coupe du Monde.

Par ailleurs, en Mars 2021, Arsène Wenger avait également émis cette idée.

Voilà autant de propositions de règles de jeu dont l’application va apporter d’importants changements dans la pratique du football si elles étaient adoptées.

Commenter